L’alternance est un dispositif idéal pour l’intégration des jeunes dans la vie professionnelle. Depuis avril 2020 des mesures incitatives viennent aider les structures -et les associations!- pour embaucher des alternants! Sous le nom de campagne “#1jeune1solution.
Nous prenons le temps de vous expliquer les avantages du dispositif.

Sommaire


Plusieurs types d’alternance

Entre les études et l’intégration aux marchés du travail, l’alternance s’avère être un bon entre deux. Elle permet une intégration au monde du travail et garanti une expérience concrète en sortie d’étude.
Bien mieux qu’un stage, ce type de contrat permet concrètement pour un jeune (à partir de 16ans) d’aller plus loin dans la vie d’une entreprise et d’être mieux intégré à l’équipe professionnelle.

Deux types de contrats existent : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.
La différence entre les deux va se jouer dans la durée de la formation et l’âge de l’alternant mais aura aussi une incidence sur le calcul de la rémunération.

Contrat d’apprentissage

Il concerne des formations longues (généralement entre 1 et 3 ans) qui permettront d’obtenir un diplôme d’État (CAP, BAC, BTS, Licence, Master,…).
L’apprenti aura entre 15 et 29 ans et bénéficiera d’une rémunération variant en fonction de son année d’exécution du contrat et de son âge.
Sa rémunération progressera à chaque nouvelle année d’exécution de son contrat.
Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) pour les plus de 21 ans.

Contrat de professionnalisation

Il s’applique pour des formations “courtes” généralement entre 6 mois et 1 an (mais il peut y avoir des exceptions) et permettra de valider une qualification professionnelle reconnue.
Exemple : un diplôme ou un titre professionnel enregistré dans le Répertoire national des certifications professionnelles – RNCP, un certificat de qualification professionnelle (CQP), une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale.
Il s’adresse à des jeunes entre 16 et 25 ans mais également aux demandeurs d’emploi et aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et les personnes ayant bénéficié d’un contrat aidé.
La rémunération pourra varier en fonction du niveau d’étude validé par le candidat ainsi que de son âge au moment de la signature du contrat.

Un avantage pour les associations

Une association peut elle aussi recruter un jeune entre 16 et 29 ans (révolus) pour un contrat d’alternance à partir de 6 mois et pouvant aller jusqu’à 3 ans.
Le contrat est calibré sous la forme d’un Cerfa et permet de valider un fonctionnement tripartie entre le centre de formation, le jeune et l’association.

Les conditions de rémunération, les exonérations de charges et les aides pouvant être perçues sont de natures à réduire considérablement le coût de la rémunération globale du jeune pour la structure. Elles peuvent aller jusqu’à 8 000 € par an.
Le jeune est embauché en temps plein pour un temps de travail hebdomadaire de 35 heures qui seront reparties entre formation et présence à l’association.

Simuler une embauche en contrat d’alternance

Le gouvernement à également mis en place un site dédié à l’alternance pour promouvoir le dispositif et favoriser l’intégration des jeunes dans l’emploi. Vous pouvez y faire une simulation et voir dans quelle mesure le dispositif peut-être intéressant à intégrer.

Situation16 à 17 ans18-20 ans21-25 ans26 ans et plus
1ère année27% du Smic, soit 415,64 €43% du Smic, soit 661,95 €Salaire le + élevé entre 53% du Smic, soit 815,89 € et 53% du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage100% du Smic Salaire le + élevé entre le Smic(1 539,42 €) et le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage
2ème année39% du Smic, soit 600,37 €51% du Smic, soit 785,10 €Salaire le + élevé entre 61% du Smic, soit 939,04 € et 61% du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage100% du Smic Salaire le + élevé entre le Smic(1 539,42 €) et le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage
3ème année55% du Smic, soit 846,68 €67% du Smic, soit 1 031,41 €Salaire le + élevé entre 78% du Smic, soit1 200,74 € et 78% du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage100% du Smic Salaire le + élevé entre le Smic(1 539,42 €) et le salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant le contrat d’apprentissage
Rémunération d’un alternant dans le cadre d’un contrat d’apprentissage

Sources:

alternance.emploi.gouv.fr